Créé en 1998, Minergie est un label suisse pour les bâtiments neufs ou rénovés. Délivrée par l’association du même nom, ce label s’adresse à la fois aux maisons individuelles et aux bâtiments tertiaires. Avec plus de 47 600 bâtiments certifiés et 1 million d’utilisateurs Minergie valorise les constructions en termes de qualité, de confort et d’énergie. Tour d’horizon de ce label européen.

3 déclinaisons et un complément

3 déclinaisons et un complément c’est ce que propose l’association Minergie pour certifier les bâtiments. Que ce soit des bâtiments neufs ou en rénovation, le label valorise des constructions de haute qualité.

Minergie
Il satisfait des exigences supérieures à la moyenne en termes de qualité, de confort et d’énergie. Les exigences sont multiples :

Bilan énergétique global : indice Minergie pour les nouvelles constructions et les bâtiments rénovés
Exigence supplémentaire concernant les besoins de chaleur pour le chauffage des nouvelles constructions (enveloppe du bâtiment) : identique au MoPEC 2014
Exigence supplémentaire concernant les besoins en énergie finale sans PV: 35 kWh/(m2*an) pour nouvelles constructions, 60 kWh/(m2*an) pour bâtiments rénovés
Autoproduction d’électricité au minimum selon le MoPEC 2014 (10 W/m2 SRE)
Renouvellement contrôlé de l’air et protection thermique estivale
Tous les bâtiments sont sans recours aux combustibles fossiles
Concept d’étanchéité obligatoire
Monitoring énergétique obligatoire pour les bâtiments dont la superficie est supérieure à 2 000 m2 SRE
Être adapté à la mobilité électrique

Source : Minergie

Minergie-P
Ce label désigne les constructions à basse consommation d’énergie. Il garantit davantage de confort et une efficacité maximale.

Minergie-A
Cette déclinaison concerne l’indépendance énergétique d’un bâtiment. Pour l’obtenir, une construction doit bénéficier d’une installation photovoltaïque qui lui permet de produire l’énergie qu’elle consomme. Pour cela, l’installation d’autoconsommation doit être dotée d’une batterie ou tout autres systèmes permettant de gérer les pics de charge.

Pour obtenir Minergie-A, les exigences sont les mêmes que pour les deux premières déclinaisons. A celles-ci vient s’ajouter l’installation photovoltaïque qui doit couvrir les besoins en énergie pour répondre à l’exploitation du bâtiment.

Minergie-Eco, un complément aux trois labels
Les trois premières déclinaisons du label peuvent être complétées par le label Minergie-Eco. Celui-ci tient compte des aspects liés à la santé et à la dimension durable et écologique du bâtiment.

Un label suisse reconnu à l’échelle européenne

Si ce label est principalement présent en Suisse (dû à son origine), on le retrouve également dans certains pays européens comme la France. En effet, le label met le confort des utilisateurs au centre de son approche aussi bien au travail qu’à la maison, des enjeux très marqués dans le secteur du bâtiment.

Minergie garantit le confort des bâtiments par une enveloppe de construction de qualité et un renouvellement systématique de l’air. Des leviers de performance qui sont au cœur de la performance énergétique des bâtiments.

En France, Prestaterre est l’organisme certificateur de Minergie.