Créée en 1993 par l’US Green Building Council (USGBC), la certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) est une méthode d’évaluation de la performance environnementale des bâtiments qui se base sur un système de points attribués aux bâtiments tertiaires répondant à 7 critères. Tour d’horizon sur cette certification internationale.

LEED v4.1

La certification LEED se concentre sur un triptyque : personnes, planète et profit. LEED v4.1 est la norme nouvelle génération pour la conception, la construction, l’exploitation et la performance des bâtiments écologiques. Elle aborde l’efficacité énergétique, la conservation de l’eau, la sélection des sites, le choix des matériaux, l’éclairage de jour et la réduction des déchets.

Quels sont les bâtiments elligibles ?

La certification LEED concerne aussi bien les projets de bâtiment en construction qu’en rénovation. Elle peut être attribuée à des bâtiments à usage tertiaire ou d’habitation.

En 2021, on dénombre plus de 87 000 bâtiments certifiés LEED dans le monde.*

Le classement des bâtiments

La certification LEED s’applique à tous les types de bâtiments, qu’ils soient neufs ou en phase de rénovation. Chaque bâtiment est classé dans une des 8 catégories suivantes :

  • BD+C (conception et construction de bâtiments) : pour les nouvelles constructions ou les rénovations importantes. Cette catégorie comprend également les écoles, commerce de détail, hôtellerie, centres de données, entrepôts et centres de distribution et soins de santé
  • ID+C (design intérieur et construction) : pour les projets d’aménagement intérieur complet. ID+C comprend également des applications pour le commerce de détail et l’hôtellerie.
  • O+M (exploitation et entretien des bâtiments) : Pour les bâtiments existants qui font l’objet de travaux d’amélioration ou qui sont peu ou pas construits. O+M comprend également des applications pour les écoles, le commerce de détail, l’hôtellerie, les centres de données et les entrepôts et centres de distribution.
  • ND (développement des quartiers) : Pour les nouveaux projets d’aménagement du territoire ou les projets de réaménagement contenant des utilisations résidentielles, non résidentielles ou mixtes. Les projets peuvent se situer à n’importe quel stade du processus de développement, de la planification conceptuelle à la construction.
  • Homes (maisons) : à destination de l’habitat c’est-à-dire les maisons individuelles ou les immeubles collectifs.
  • Cities and Communities (villes) : Pour des villes entières et des sous-sections d’une ville. Les projets LEED for Cities peuvent mesurer et gérer la consommation d’eau, la consommation d’énergie, les déchets, les transports et l’expérience humaine de leur ville.
  • Recertification LEED : est une étape importante dans la protection de votre patrimoine immobilier. La recertification vous aide à entretenir et à améliorer votre bâtiment, tout en maintenant votre investissement dans la durabilité. S’applique à tous les projets occupés et en cours d’utilisation qui ont déjà obtenu la certification LEED
  • LEED zéro : Disponible pour tous les projets LEED certifiés dans le cadre des systèmes d’évaluation BD+C ou O+M ou enregistrés pour obtenir la certification LEED O+M. LEED Zero est destiné aux projets ayant des objectifs nets de zéro en matière de carbone et/ou de ressources

Le système de points LEED

Les bâtiments visant une certification LEED obtiennent des points pour diverses stratégies de construction écologique dans plusieurs catégories. En fonction du nombre de points obtenus, un projet obtient l’un des quatre niveaux d’évaluation LEED : Certifié (+80 points), Argent (60 à 79 points), Or (50 à 59 points) ou Platine (40 à 49 points).

Le contrôle qualité

Le contrôle qualité est géré par le Green Building Certification Institute (GBCI). L’organisme effectue l’évaluation technique et les vérifications de tous les projets. Le GBCI gère également la formation et l’accréditation des Professionnels Accrédités LEED.

Les critères d’évaluation

Le système LEED évalue chaque phase de chaque projet en s’appuyant sur 7 grandes catégories, ayant chacune un nombre de points attribuables :
  • Le choix du site d’implantation
  • L’accessibilité à des transports en commun ou des véhicules écologiques
  • La gestion de l’eau
  • La performance énergétique
  • Le choix des matériaux
  • La qualité de vie
  • L’innovation

Obtenir la certification LEED avec un système de management de l’énergie

La certification LEED repose sur l’analyse des données énergétiques des bâtiments. Des solutions intelligentes existent afin de faciliter la collecte et le traitement de ces data, c’est le cas des systèmes de management de l’énergie. Incontournable pour  le suivi et le traitement des données, un analyse énergétique peut également accompagner la stratégie et proposer des pistes d’amélioration.

*https://www.usgbc.org/leed