L’année 2021 signe la mise en place officielle du décret tertiaire et avec elle, les premières échéances à respecter sous peine de sanctions financières. Les entreprises ont désormais toutes les cartes en main ! Encore faut-il qu’elles soient correctement préparées. Car la mise en œuvre des différentes obligations peut s’avérer complexe. Tour d’horizon des 5 actions à adopter dès maintenant pour être en conformité avec le décret tertiaire sur les 30 prochaines années.

Les actions en bref

ACTION 1 – NOMMER UN(E) RESPONSABLE DE PILOTAGE ET DE COORDINATION

Les échéances du décret tertiaire, notamment la déclaration des données énergétiques sur la plateforme OPERAT nécessitent une coordination au sein des entreprises. En nommant une personne responsable du pilotage et de la coordination, l’entreprise s’assure le respect des échéances du décret tertiaire.

ACTION 2 – ETRE ACCOMPAGNE PAR UNE ENTREPRISE SPECIALISEE DANS L’EFFICACITE ENERGETIQUE

La mise en place du décret tertiaire nécessite d’être accompagné par une société dont l’efficacité énergétique est le métier. L’intérêt est de bénéficier d’un appui solide tout au long du processus afin d’être en conformité avec le décret tertiaire. Également, ce suivi peut avoir un impact sur votre stratégie énergétique avec la mise en place d’actions.

ACTION 3 – CONNAÎTRE LE CADRE GENERAL

Avant d’engendrer des dépenses ou des actions spécifiques, il est nécessaire de prendre connaissance du cadre général du décret tertiaire. Cette étape clef définit la marche à suivre et les objectifs précis à atteindre. Dans le même temps, il est impératif d’identifier le patrimoine concerné. Les bâtiments impactés par le décret tertiaire devront faire l’objet d’un suivi afin d’être en conformité avec les exigences.

ACTION 4 – INSTRUMENTER SON PATRIMOINE

Pour les sites équipés et non équipés.
L’instrumentation (c’est-à-dire l’installation de capteurs) du patrimoine concerné par le décret tertiaire est un moyen simple de suivre l’évolution de ses bâtiments. Aujourd’hui, des solutions simples existent comme :

  • Découvrir ou connaître les équipements les plus énergivores
  • Construire un plan de pilotage pour générer des économies
  • Contrôler (maîtrise des économies) et éviter la dérive des équipements

En parallèle, des études énergétiques du bâtiment ou des équipements peuvent être menés. Tout comme l’identification des actions de sensibilisation des collaborateurs. En effet, la réduction des consommations énergétiques n’est pas seulement l’affaire de quelques-uns mais bien de toutes les personnes présentes dans un bâtiment. Outre les actions possibles directement sur un bâtiment, les collaborateurs ont également un rôle à jouer !

ACTION 5 – REMONTER LES DONNEES SUR OPERAT

Si l’une des premières actions consiste à être accompagné par une société spécialisée dans l’énergie c’est pour remonter les données énergétiques sur la plateforme OPERAT. Une fois les bâtiments instrumentés, l’automatisation des données peut se faire facilement. De plus, vous pourrez bénéficier d’un accompagnement dédié d’Energy Manager afin d’affiner votre stratégie énergétique.