Indispensable à l’optimisation des besoins en énergie, la Gestion Technique du Bâtiment (GTB) et la Gestion Technique Centralisée (GTC) font partie intégrante des smart building. Pourtant leur fonctionnement connaît quelques différences, les connaissez-vous ? Smart Builders vous propose un éclairage sur ces deux outils.

Principe de fonctionnement des Gestions Techniques

Sous l’impulsion du smart building, les bâtiments deviennent de plus en plus intelligents, nécessitant des installations techniques de pointe. Plus que jamais, les GTB et GTC deviennent des facilitateurs incontournables !

Réduire les consommations d’un bâtiment repose sur la bonne gestion de ses équipements. La manière dont un bâtiment est exploité a des conséquences directes sur les dépenses énergétiques et le confort des occupants. Pour cela, deux types d’installations peuvent être proposées :

  • Une Gestion Technique du Bâtiment communément appelée GTB
  • Une Gestion Technique Centralisée dit GTC.

Bien que les grands principes de fonctionnement de ces deux systèmes informatiques soient sensiblement les mêmes, on note une différence d’échelle.

La GTB, aussi appelée immotique permet de gérer l’ensemble des lots d’un même bâtiment plutôt orienté tertiaire. C’est-à-dire la gestion du confort : l’électricité, le chauffage, la climatisation ou encore la ventilation. Elle contrôle à distance l’activité d’un site et supervise l’ensemble des équipements installés. Afin de relier le système et l’utilisateur, l’interface homme-machine est assurée par un logiciel de supervision. Il assure la gestion et le suivi à distance des installations via les automates placés au sein des bâtiments et une connexion internet.

La GTC, quant à elle, contrôle toutes les installations techniques d’un seul lot. Par exemple, pour le lot électricité la Gestion Technique Centralisée gère l’éclairage, la détection de présence, la consommation d’énergie électrique… Dans un contexte industriel, on retrouve une GTC pour gérer un process déterminé (exemple : air comprimé).  L’ensemble est géré par un hyperviseur qui peut piloter plusieurs GTC. On note que la GTC est plus souvent utilisé dans les secteurs industriels.

La GTB et la GTC sont donc deux systèmes qui ont le pouvoir d’automatiser les bâtiments en pilotant tout ou partie des équipements techniques.

Les avantages à intégrer une GTB dans son bâtiment

En offrant la possibilité de contrôler différentes fonctions techniques, une GTB nouvelle génération propose de réelle possibilité d’optimisation pour un bâtiment. En effet, ce système informatique renforce :

  • Les économies d’énergies
  • La réduction des coûts d’exploitation
  • La diminution des coûts de maintenance
  • Un suivi du bâtiment grâce à la gestion des installations techniques
  • L’amélioration du confort et du bien-être des occupants

A l’approche de la RE2020 et de l’émergence des Bâtiments à Energie POSitive (BEPOS) (consulter notre article : RE2020 : où en sommes-nous ?), la GTB est un outil essentiel au sein des bâtiments afin d’assurer parfaitement la maîtrise des énergies. 

Parfois jugés complexes, les nouvelles technologies telles que le BIM ou encore l’IoT viennent simplifier et révolutionner les systèmes de GTB.